• CO-INVEST

Les 5 meilleurs fonds ISR / ESG

Bien plus qu’un effet de mode, l’Investissement Socialement Responsable (ISR) ou Socially Responsible Investment (SRI) en anglais, tend à s’ancrer de plus en plus profondément et s’intègre de mieux en mieux dans les portefeuilles des clients.



Que signifie ISR et ESG ?


En l’absence de consensus sur une définition officielle de l’ISR, Renneboog, spécialiste en finance responsable le définit de la façon suivante : « l’ISR applique, à la différence des investissements de type conventionnel, un jeu de filtres d’investissement pour sélectionner ou exclure des actifs basés sur des critères écologiques, sociaux, de gouvernance d’entreprise ou encore éthiques, et s’engage également dans la communauté locale et dans l’activisme actionnarial ». Les Investissements Socialement Responsables vont s’inscrire dans un ensemble d’étapes qu’une entreprise va suivre pour intégrer des critères extra-financiers à ses valeurs, aussi appelés des critères ESG (environnemental, social et gouvernemental).


Les critères ESG (pour Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) sont des critères d’analyse qui permettent d’évaluer la prise en compte du développement durable et des enjeux long terme dans la stratégie des entreprises. Ces critères peuvent par exemple être :

  • Les émissions de CO2, la consommation d’électricité, le recyclage des déchets pour le pilier E

  • La qualité du dialogue social, l’emploi des personnes handicapées, la formation des salariés pour le pilier S

  • La transparence de la rémunération des dirigeants, la lutte contre la corruption, la féminisation des conseils d’administration pour le pilier G

L’Investissement Socialement Responsable se développe sur l’idée que la prise en compte de critères sociaux et environnementaux permet de mieux identifier les sociétés performantes, à moyen et long terme. Ces critères ESG ainsi que les investissements ISR ont le vent en poupe depuis plusieurs années.


Comment mesurer les critères ESG d’un fonds ?


Aujourd’hui, de plus en plus de contraintes légales obligent les grandes entreprises et les sociétés de gestion à publier des reporting extra-financiers : en France, l’article 173 de la loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte l’impose aux sociétés de gestion. Il s’agit de rendre compte aux investisseurs d’une information claire pour leur permettre de faire des choix d’investissement selon ce qu’ils recherchent. Aujourd’hui, sur le marché, il existe plus de 135 entités produisant des indices, des rangs et des notations de la performance ESG d’une entreprise ou d’un fonds, qui permettent de noter les entreprises. Chaque société de gestion a donc son propre indicateur : la mesure des indicateurs peut varier en fonction de la donnée utilisée. Ainsi, le moyen le plus simple pour un investisseur de comparer des fonds ISR via des critères ESG est de comparer l’objectif global de ces fonds :

  • Investissement durable : Les fonds ont des thématiques fondées sur des enjeux en lien avec les critères ESG

  • Investissement Best-In-Class : Les fonds privilégie les entreprises les mieux notées d'un point de vue extra-financier au sein de leur secteur d'activité

  • Investissement concentré sur une norme

  • Fonds d’exclusion : Ces fonds sont gérés de façon à exclure certains secteurs d’activités du fond : jeux, armes, tabac, alcool, etc. Mais ces fonds peuvent aussi exclure certains pays de leurs fonds, comme un pays qui ne respecterait les droits de l’Homme.

  • L’activisme actionnarial : les entreprises qui se sont orientées vers un niveau de responsabilité sociale plus élevé afin de valoriser les intérêts de toutes les parties prenantes

  • Investissement à impact : Investissements faits dans les entreprises, organisations et fonds dans le but de générer des bénéfices sociaux et environnementaux, plus qu’une performance financière

Des labels vont également être créer pour permettre aux investisseurs de mieux s’y retrouver. Aujourd’hui en France, trois grands labels existent : le label ISR, le label Finansol et le label GreenFin.


Notre Top 5 des fonds ISR


1. Pictet Clean Energy


L’augmentation de la consommation d’énergie, associée à la croissance rapide de la population et à l’expansion économique dans des marchés émergents comme la Chine et l’Inde, implique que la demande en énergie devrait longtemps continuer de grimper.


La stratégie de Pictet Clean Energy est d’investir dans la transition énergétique vers une économie à faibles émissions de CO2. Elle se concentre pour cela sur : les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et les technologies et infrastructures essentielles pour y parvenir.


2. Mirova Europe Environnement


Le maître mot de ce fonds : la transition environnementale, qui est devenue un enjeu clé du modèle économique de notre société et la source de nombreuses innovations. Ce fonds investit donc dans des sociétés délivrant principalement des solutions visant à résoudre les problèmes environnementaux. Il représente une solution d’épargne pour tirer parti d’enjeux environnementaux, tels que la gestion de l’eau et des déchets, les transports propres, les énergies renouvelables et la production de ressources agricoles durables et axe sa politique d’investissement vers les actions de sociétés de la Zone Euro dont les activités concernent des produits/services qui contribuent à la protection de l’environnement et à l’amélioration des conditions de vie.


3. Sycomore Eco Solutions


Tout comme le fonds Mirova, Sycomore Eco Solutions se concentre sur les acteurs dont les business models contribuent à la transition écologique et énergétique dans cinq domaines : mobilité, énergie, rénovation/construction, économie circulaire et activités liées aux écosystèmes, avec des secteurs tels que le recyclage des métaux, l’alimentation bio, ou encore le textile en fibre de bois. Il exclut les entreprises dont tout ou partie de l’activité est destructrice de capital naturel ou dont la notation ESG est insuffisante. L’univers d’investissement est international, avec une prédominance des valeurs européennes.


4. Echiquier Positive Impact


Le fonds Echiquier Positive Impact cherche à générer des performances attrayantes grâce à des investissements dans des entreprises durables ayant un fort impact. Il a ainsi pour but de générer un impact environnemental et social positif. Grâce aux entreprises présentes dans le portefeuille du fonds, le fonds a par exemple évité 215 millions de tonnes de CO2 en 2020, ce qui représente l’émission de 18 millions de français ! En investissant dans ce fonds, l’investisseur contribue également directement aux différents projets soutenus par la Fondation de l’Échiquier qui favorise l'insertion et l'éducation.


5. Mandarine Active


Mandarine Active offre une approche de gestion originale qui s’appuie sur l’action sociétale comme levier de création de valeur. Le fonds sélectionne les entreprises « actives » de la Zone Euro, qui offrent une dynamique de croissance visible et pérenne associée à une démarche d’intégration active des enjeux sociétaux dans leur stratégie de développement. Cette approche de gestion originale s’appuie sur des critères financiers et extra-financiers pour analyser la qualité des entreprises, permettant ainsi d’identifier les sociétés les plus à même d’associer création de valeur économique et sociétale.



Vous connaissez désormais mieux les fonds ISR ainsi que les critères ESG, alors n’attendez plus pour donner du sens à votre épargne et contacter le cabinet Co-Invest, qui vous conseillera et accompagnera dans le choix de votre allocation.


Source : am.pictet.fr ; mirova.com ; sycomore-am.com ; lfde.com ; mandarine-gestion.com