• CO-INVEST

Tout savoir sur l’Ethereum, la nouvelle star des cryptomonnaies

Lorsque l’on parle de cryptomonnaies, on pense tout d’abord au Bitcoin. Mais depuis quelques mois, une autre blockchain, l’Ethereum, se développe de plus en plus intensément et voit sa capitalisation atteindre des sommets.



S’il y a une star des cryptomonnaies sur le marché financier, c’est bel et bien Ethereum. Sa forte capitalisation boursière et ses applications décentralisées rendent l’investissement inévitable dans ce réseau. Mais alors, d’où vient cette blockchain très prometteuse ? Nous vous invitons à lire notre article sur les cryptomonnaies et la Blockchain pour pouvoir mieux comprendre ce phénomène !


Qu’est-ce que l’Ethereum ?


Ethereum est une blockchain qui possède sa propre crypto-monnaie native : l’Ether (ETH). Créée en 2015 par le jeune codeur russo-canadien Vitalik Buterin et épaulé par un groupe de développeurs, Ethereum a en commun avec Bitcoin d'être une blockchain "publique". En effet, l’Ether est une monnaie numérique décentralisée. Ainsi, elle n'est contrôlée par aucune organisation ni gouvernement et peut être utilisée pour stocker de la valeur, effectuer des paiements et fournir des garanties. Aujourd’hui, lorsque les gens font généralement référence à Ethereum, ils parlent en fait de l'Ether. La blockchain Ethereum est devenue un synonyme de son propre jeton.


L’historique de la Blockchain Ethereum


En 2014, alors âgé de 20 ans, Vitalik Buterin met en prévente les premiers jetons qui serviront à financer le développement de son projet. Plus de 30 000 ETH sont collectés, soit environ 18 millions de dollars. Le 30 juillet 2015, la blockchain Ethereum est lancée, avec un cours inférieur à 1$. Le cours connaît une croissance dès le début 2016. Il s’échange alors à 6 $ en février, puis 15 $ un mois plus tard. En 2017, Bloomberg inclut Vitalik Buterin dans la liste des personnalités les plus influentes de la planète et il entre dans le top 10 des personnalités les plus importantes de moins de 40 ans de Forbes.


Jusqu’en 2020, le cours varie aux alentours des 300 $. Mais depuis le début d’année, l’Ether connaît une croissance fulgurante est atteint des sommets historiques, allant jusqu’à 4 000 $.


Pourquoi Ethereum a-t-il été inventé ?


Vitalik Buterin explique dans une interview que « l'un des points les plus importants est le fait qu'il y a cinq ans, la blockchain ne concernait que Bitcoin, mais aujourd'hui, elle est beaucoup plus importante que Bitcoin... Pour Ethereum, ce qui nous importe, c'est d'utiliser la blockchain, la technologie qui rend possible la cryptomonnaie décentralisée, et de la généraliser afin que d'autres choses puissent être décentralisées de la même manière. »


Les principaux objectifs de ce projet consistent à remplacer les services bancaires en ligne par une monnaie décentralisée comme Ether (comme pour le Bitcoin), mais également les fournisseurs de services tiers par des serveurs appartenant à des particuliers et utilisant la technologie de la blockchain, en passant par ce que l’on appelle un contrat intelligent, ou smart contract.


C'est quoi un smart contract?


Ethereum est ainsi la première blockchain et la plus populaire pour les contrats intelligents. En fait, les contrats intelligents vont permettre de réaliser une transaction en échangeant de l’argent, des biens, des actions, ou tout objet de valeur, de manière transparente, sécurisée et sans conflit, tout en évitant les services d’un intermédiaire. Cette transaction est donc automatisée et se produit lorsqu’une ou plusieurs conditions du contrat sont remplies. Ce concept a été théorisé pour la première fois par Nick Szabo en 1994, dans un papier scientifique intitulé “Smart contracts”, mais il faudra cependant attendre 2015 et le déploiement d’Ethereum pour voir une première application des smart contracts.


Pour que cela soit plus concret, voici des exemples de smart contracts Ethereum appliqués dans un large panel de domaines :


  • En 2017, AXA se lance sur la Blockchain avec Fizzy, un produit d’assurance d’un genre nouveau. Il propose à ses souscripteurs d’être indemnisés directement et automatiquement en cas de retard de leur vol. Si votre avion a plus de deux heures de retard, Fizzy vous rembourse instantanément.

  • Sajida Zouarhi, ingénieur blockchain, a développé Kidner Project, une plateforme mondiale permettant de trouver des compatibilités entre donneurs et receveurs de reins. Il s'agit d'une base de données mondiale, basée sur la blockchain, sécurisée par des outils cryptographiques.


Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous conseillons de lire cet article qui explique comment le smart contract pourrait changer nos vies .


La création des applications décentralisées


Cette association de la technologie blockchain, avec le smart contract a permis la création de DApp, ou application décentralisée. C’est une application qui fonctionne sur un réseau décentralisé, par opposition aux applications classiques qui reposent sur des serveurs centralisés. Elle présente plusieurs caractéristiques :


  • Elle n’a pas besoin d’autorité centrale pour fonctionner : elle rend ainsi possible des interactions directes, pair-à-pair, entre utilisateurs, via les smart contracts

  • Elle utilise une cryptomonnaie ou un token (c’est un actif numérique émis et échangeable sur une blockchain et qui peut représenter un droit d’usage d’un produit ou service blockchain, un droit de vote, un droit d’auteur, un moyen de paiement, etc.)

  • Les données sont stockées de façon chiffrée et transparente sur une blockchain

  • Son code informatique est entièrement open source, c’est-à-dire totalement accessible au public


Les DApps vont par exemple permettre de protéger la vie privée de ses utilisateurs, contrairement à des entreprises comme Google ou Facebook où toutes les données sont stockées sur des serveurs et donc permettent aux organisations un large pouvoir sur les citoyens. Les DApps ne sont également absolument pas censurées. C’est-à-dire qu’on ne peut pas empêcher quelqu’un d'utiliser une DApp ou de soumettre des transactions. Par exemple, si Twitter était sur Ethereum, personne ne pourrait bloquer un compte ou empêcher quelqu’un de tweeter.


Une autre évolution très importante de ces derniers temps, possible grâce à Ethereum, est la croissance des NFT. Nous vous invitons à lire notre article sur le sujet pour comprendre en quoi consiste un non-fungible token.


Un bel avenir pour l'Ethereum ?


Investir dans l’Ethereum semble être une belle opportunité à saisir et permet d’investir dans le futur. L’Ether a su faire ses preuves au sein des cryptomonnaies et se place désormais en deuxième position en termes de capitalisation. Le réseau possède un énorme potentiel et semble vouloir durer encore longtemps.


Cependant, les cryptomonnaies, y compris l’Ether, sont sujettes à une forte volatilité, ce qui en fait des investissements à haut risque et à rendement élevé. Les prix peuvent augmenter et diminuer de 20 à 50 % en moins d’une journée, ce qui peut être à la fois une opportunité, mais également un grand risque. C'est pourquoi, si vous souhaitez investir dans l’Ethereum, il est recommandé de faire preuve de vigilance et de n'investir que ce que vous pouvez vous permettre de perdre !



Source : journaldunet.fr ; francetvinfo.fr ; academy.binance.com ; cointelegraph.com ; journalducoin.com ; lesechos.fr