Assurance vie : les épargnants se détournent du fonds euros

Le succès de l’assurance vie repose principalement sur l’existence d’un support financier garanti et rentable, le fonds en euros. C’est le cœur de l’assurance vie : 80 % des encours et des versements y sont affectés en moyenne. Problème, les fonds en euros suscitent aujourd’hui de nombreuses inquiétudes. Baisse continue des rendements ou encore accès de plus en plus réduit ou conditionné par les compagnies : les clignotants sont au rouge.



Qu’est-ce que l’assurance vie ?

Un contrat d’assurance vie est un placement financier qui permet au souscripteur d’épargner de l’argent et donc de percevoir des intérêts sur son contrat en fonction du capital investi. Il est principalement utilisé comme un produit d’épargne, permettant de répondre à divers objectifs tout au long du cycle de vie d’une personne. Il peut être investi sur toutes les classes d’actifs, le tout au sein d’une enveloppe fiscale avantageuse. Ces objectifs peuvent prendre diverses formes, comme par exemple la constitution d’un capital, la valorisation d’un capital, l’optimisation de la fiscalité, la préparation de la retraite, l'encadrement d’une donation ou encore la transmission d’un patrimoine.


Il existe différents contrats d’assurance-vie et ce sont les supports choisis qui définissent un contrat d’assurance vie. Il en existe deux, le fonds euros et les unités de comptes. Aujourd’hui, les fonds euros ne sont quasiment plus rémunérateur, et c’est pourquoi les épargnants se tournent vers d’autres classes d’actifs.


Qu’est-ce qu’un fonds euros ?


Il est important de savoir ce qu’est un fonds euro. Pour faire simple, un fonds euros est un support d’investissement dédié aux contrats d’assurance-vie et de capitalisation, qui garantit à 100% le capital. On peut par exemple le comparer à un livret bancaire. C’est un support qui, pendant de nombreuses années, a su faire le bonheur des épargnants français, car il combinait sécurité et rendement.


Malheureusement, la baisse considérable des taux d’intérêts a un impact plus que négatif sur le rendement des fonds euros. En effet, le rendement moyen des fonds euros n’est que de 1.10 % en 2021.


Les gestions alternatives


L’immobilier


L’un des avantages de l’assurance vie est de permettre la constitution d’un portefeuille d’investissements variés. Pour ceux qui préfère l’immobilier, par exemple, ils peuvent y trouver leur compte, avec la possibilité de miser sur des SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), des SCI (sociétés civiles immobilières), et des OPCI (Organismes de placement collectif immobilier).


Choisir de l’immobilier comme un des supports de son assurance vie présente de nombreux avantages. Ces unités de compte sont bien plus rentables que les fonds en euros. De plus, l’immobilier en assurance vie présente un double avantage en matière de transmission d’un patrimoine immobilier. La fiscalité retenue est celle de l’assurance vie, ce qui octroie des abattements non négligeables. Finalement, il constitue également une option avantageuse pour diversifier ses placements. Les assurances vie adossées à de l’immobilier promettent des rendements plus élevés et aident les acquéreurs à se constituer des portefeuilles d’actifs bien plus diversifiés.


Découvrez les meilleures SCI en Assurance Vie : Notre Top 4 des SCI de 2021


Les fonds patrimoniaux


Ces unités de compte, que l’on peut catégoriser de « bon père de famille » visent à vous apporter sur la durée une performance acceptable, de l’ordre de 3 à 5 % par an, tout en évitant les pertes sous deux ou trois ans. En fait, le gestionnaire va profiter des phases de hausse des marchés financiers (actions, obligataires) et essayer de protéger votre capital quand ça tourne mal. Les fonds patrimoniaux sont présents dans la plupart des assurances vie, c’est en effet une manière assez simple de diversifier prudemment son capital, en complément du fonds en euros par exemple.


En pratique, les fonds patrimoniaux relèvent souvent de la catégorie des fonds flexibles, c’est-à-dire des fonds ayant une flexibilité d’au moins 30% dans la proportion d’actions qu’ils ont en portefeuille, jusqu’à 100% d’actions pour les fonds flexibles classiques et 50% pour les flexibles prudents.


Les produits structurés à capital garanti à échéance


Un produit structuré, également appelé EMTN, est un produit dérivé. C’est un placement financier alternatif qui est comparable à une obligation. Il combine plusieurs instruments financiers. Cela permet un meilleur rendement, associé à une protection du capital. En effet, le couple rendement/risque est déterminé à l’avance. Lorsque le produit structuré, arrive à maturité, il est remboursé dans son intégralité. Vous êtes certain de retrouver la partie protégée du capital que vous avez investi. Par ailleurs, il vous permet de profiter de la hausse du produit sous-jacent (valeur sur laquelle s’appuie le produit). Si le titre monte, vous gagnez, si le titre descend, vous ne perdez rien.


Source : linxea.com ; placement-direct.fr ; gestion-ptrimoine.finance.fr